UN PEU D'HISTOIRE

La construction du château daterait du Xlle siècle. Les premières mentions de l'édifice remontent à 1152 : il appartient alors à la famille de Congost, au moment de la croisade des Albigeois. Ces seigneurs puissants du Quercorb, accueillaient régulièrement les « grands » pour de somptueuses fêtes, dont Aliénor d'Aquitaine, et pratiquaient le catharisme et étaient montrés comme des hérétiques. Ainsi, en novembre 1210, le château subit un siège de trois jours par l'armée de Thomas Pons de Bruyère, lieutenant de Simon de Montfort et Puivert devient une possession du royaume. Un effondrement du barrage naturel retenant les eaux du lac au pied du site provoque la destruction d'une partie de la ville de Mirepoix, située à 30 km au nord, dans l'Ariège, en 1289.

La terrible innondation de Mirepoix en 1289, distante d'environ 30 km, serait due à la rupture de la digue du lac de Puivert. 

Ancien lac puivert

Grâce aux cartes IGN au 1/25000, il est facile de retracer le lac tel qu'il devait être au moyen âge. En suivant la courbe 490 m, on constate que le bord du lac était aux pieds des camps Sadourny, Saure, Brion, Marcel, Bonnaire et Gast. Puivert et Ferrier ne devaient pas exister. Toujours avec les courbes de niveau, on peut estimer la profondeur maximum de 8 m. C'est donc approximativement 12 millions de mètres cube d'eau qui auraient noyé Mirepoix lorsque la digue aurait cédé. On distingue bien sur la carte le goulet au nord de Puivert, véritable entonnoir naturel empêchant l'eau de se répendre ailleurs qu'au nord. 

Depuis sa vente en 1995 par la famille de Puivert, le château a servi à de nombreux tournages (La Neuvième PorteLe Peuple migrateur,La Passion Béatrice...) grâce à son donjon très bien conservé.


 L'église du village, dont un document est daté de 1645, fut d'abord un lieu de culte, situé à la place du monument aux morts, puis l'église actuelle. Le devis de reconstruction a été établi en 1860, époque à laquelle Puivert comptait 1900 âmes. La numérotation des pierres est apparente et semble confirmer qu'une partie de l'ancienne église qui était à la place du monument aux morts a été récupérée. Des traces de fissures importantes apparaissent et laissent penser que si la reconstruction s'est effectivement faite, les  fondations ne furent pas suffisantes. De plus, il a fallu dévier le ruisseau qui alimentait le lavoir. La date est inconnue et devrait correspondre à une époque où la main d'oeuvre et le temps n'étaient pas comptés. Le Blau, rivière traversant le village, est très encaissé et même en période de crue, elle est parfaitement canalisée. Autre information relatée et non vérifiée, deux statues proviendraient du château. Difficile à croire, les sculptures sont bien plus fines et contemporaines que les décors de voute de la salle des musiciens.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

La halle a été construite de1807 à 1859. Le pont à bascule en 1890, le lavoir entre 1915 et 1928 et l'urinoir public en 1921.

Vous pourrez en savoir d'avantage sur le site de Marie. Puivert autrefois


 

×